DÉVISAGE (2020)

DÉVISAGE est une installation interactive qui scanne les visages, les déployant dans l’espace et le temps. Elle dévoile les facettes de l’individu sous une perspective singulière, et ce faisant, remet en question les conventions de la médiation par l’image.

En présence d’une personne, l’installation s’active et balaie le visage dans un va-et-vient constant.

Les visages déployés sont inventoriés sur un écran séparé.

Perdre l’autorité sur notre propre image est l’enjeu à la base de DÉVISAGE. Elle consigne automatiquement tous les portraits qu’elle saisit. En échange de l’interaction avec l’installation, on accepte tacitement que notre apparence – une donnée personnelle en soi – soit retenue, ce qui n’est pas sans rappeler que nos interventions avec les médias en ligne se font souvent au détriment de la préservation de notre vie privée. L’ubiquité de la surveillance publique et privée ne fait qu’accentuer cette érosion. DÉVISAGE nous observe, c’est un panoptique inversé. En se livrant au dispositif, l’interacteur voit son visage déplié et désincarné. La médiation est singulière – la perspective est démultipliée, fracturant du coup avec la convention de la camera obscura. Cette transfiguration virtuelle a un potentiel révélateur, on peut éprouver grâce à elle un singulier sentiment d’altérité.