Canon (2018 – oeuvre collective)

En 1964, Norman McLaren et Grant Munro ont présenté un film intitulé Canon. Il s’agit d’un court-métrage d’animation où un homme effectue des gestes incongrus dans le vide, en se déplaçant de gauche à droite dans le cadre. Toutefois, lorsqu’il termine sa procession, une seconde copie de lui-même vient s’ajouter, et l’on constate qu’il interagit dès lors avec son passé. Ce mécanisme est repris à de multiples reprises, créant une sorte de canon visuel.

Norman McLaren et Grant Munro, Canon (extrait), 1964

C’est avec ce modus operandi en tête que les étudiants du Séminaire thématique de l’École des arts numériques, de l’animation et du design de l’UQAC (NAD) ont entrepris avec moi la création d’une installation interactive qui reprendrait la dynamique de McLaren avec une interaction en temps réel.

Les étudiants du séminaire thématique avec le prototype.

Cette œuvre incite l’interacteur à chorégraphier le présent afin de l’adapter au futur. Les inévitables décalages qui en découlent rappellent en quelque sorte les efforts souvent vains déployés pour contrôler la manière dont nous sommes mis en média.