LIMINAL (2018)

English version LIMINAL est une installation interactive qui vient mettre en image l’inexorable passage du temps. Elle cherche à réifier la frontière entre le présent et le passé. Dans un espace sombre, une arche lumineuse. Il s’agit d’un portail temporel : lorsque l’interacteur traverse cette démarcation, son reflet projeté sur le mur adjacent se voit déployé […]

REVOLVE/REVEAL (2018)

Barthes a dit « Dans la photographie, l’immobilisation du Temps ne se donne que sous un mode excessif, monstrueux » et « [qu’il y ait] en elle comme un point énigmatique d’inactualité, une stase étrange, l’essence même de l’arrêt » (1980: 142). Or, qu’en serait-il si la photographie pouvait étirer le temps? REVOLVE/REVEAL est une installation interactive qui […]

Canon (2018 – oeuvre collective)

En 1964, Norman McLaren et Grant Munro ont présenté un film intitulé Canon. Il s’agit d’un court-métrage d’animation où un homme effectue des gestes incongrus dans le vide, en se déplaçant de gauche à droite dans le cadre. Toutefois, lorsqu’il termine sa procession, une seconde copie de lui-même vient s’ajouter, et l’on constate qu’il interagit […]

me.time.frame (2017)

me.time.frame est un miroir stéréoscopique temporel, qui permet à l’interacteur de percevoir sa réflexion dans le passé, à travers une exploration spatiale du temps. L’installation se présente comme un écran stéréoscopique serti dans un cadre lumineux, assorti d’une paire de caméras orientée vers le sujet. Cette installation effectue la compression d’une continuité temporelle en un […]

Affichage en parallaxe simulée (en cours)

Dans mes efforts pour outrepasser la limitation perçue qu’est la planéité et le point de vue unique en photographie, j’ai commencé à m’intéresser aux représentations 2.5D, c’est-à-dire un ensemble de techniques où l’on prête une perspective à l’image à partir d’éléments plats. Ce qui m’intéresse tout particulièrement est la parallaxe simulée, où l’on décompose une […]

STÉRÉOPSIS (2017)

STÉRÉOPSIS est une installation interactive basée sur le portrait photographique en relief. Elle se veut une réactualisation de la Photostéréosynthèse, un procédé de photographie en relief inventé par Louis Lumière vers 1920. L’installation présente en séquence une série de portraits à très faible profondeur de champ, sur un affichage stéréoscopique. La position de l’observateur change […]

face.sweep (2013)

Études sur le portrait photographique généré grâce au procédé du slit-scan. Cette série d’oeuvres s’inscrit dans un cycle de création sur les procédés marginaux connexes au portrait photographique. Elle explore le potentiel d’uncanny (unheimlich) convoqué lors d’une représentation médiée où les affordances du dispositif n’ont pas été explicitées.

Tilt (2011)

Projet de portrait interactif sur tablette interrogeant la convention de la planéité et de point de vue unique du portrait photographique, à travers une perspective dynamique qui s’adapte à l’orientation de l’observateur. À partir d’une série d’images prises en orbitant la caméra autour du sujet à l’aide d’un dispositif rotatif motorisé, différentes perspectives sont chargées […]